Occupation du Ciné Dyke : un spectacle chaque soir à 17h

Défendant la réouverture des salles de spectacle, le CIP43 offre un spectacle par jour.

Chaque soir à 17H, vous pouvez découvrir ou redécouvrir des artistes dans une courte prestation. Ils ont choisis de jouer derrière la vitre, signifiant ainsi la situation confinée, la distance imposée entre la culture et les spectateurs.

Cette installation crée un véritable effet fantomatique qui illustre bien la situation que vivent les gens du spectacle qui s’effacent et disparaissent de la vie publique. Les reflets du soleil sur la vitre qui séparent spectateurs et comédiens, danseurs, musiciens, jouent comme une projection sur un écran et renvoient les reflets des spectateurs eux-mêmes, en surimpression avec le spectacle fantôme, offrant ainsi une mise en abîme  directe des spectateurs avec le spectacle. L’évocation ainsi provoquée oscille entre le tragique de la situation et la poésie qu’elle engendre. Et nous retrouvons bien là tous les ingrédiants du spectacle vivant.

Ces jeux de lumières disent aussi à qui veut le comprendre que bientôt cette culture populaire, de proximité, palpable, colorée, odorante, faite des sensations qui nous/vous font vibrer quotidiennement disparaîtra réellement et sans qu’on ne l’ait véritablement vu disparaitre, simplement, comme ça, un jour, elle ne sera plus là, si on ne la défend pas. Bientôt ne restera plus que la culture marchande qui, elle, occupe le devant de la scène virtuelle de l’Internet. Le rêve en boîte (dans l’écran), préfabriqué, selon des recettes sans cesse améliorées, mais loin bien loin de votre ville, village ou quartier. Bien loin de vos sensations, de vos vécus. Du rêve en boîte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top