Tant qu’il y aura des bouilles

Aujourd’hui 6 avril 2014, le collectif Tant qu’il y aura des bouilles prend acte de l’engagement public de M. Carcenac et de la préfète de respecter les procédures et de ne pas engager le déboisement avant le mois de septembre.

Nous nous réjouissons d’avoir pu empêcher le déboisement qui plus est sans qu’il y ait de blessé.e grave. Nous avons conscience d’avoir causé du dérangement à des riverains et nous nous en excusons. Ceux-ci, au-delà de l’utilisation médiatique des pro-barrages, comprendrons que s’il y avait eu déboisement et travaux, leur environnement serait profondément perturbé et que le dérangement pendant 2 ans par des engins de chantiers serait bien plus considérable.

Nous avons conscience également que pour faire face aux urgences dans notre résistance au déboisement, nous avons quelque peu troublé la zone, mais qu’en aurait-il été si elle avait été déboisée ?

Aussi, dans ce nouveau contexte, le collectif appelle toutes celles et ceux qui nous ont soutenu, riverains ou non, les très nombreuses personnes qui nous ont aidées par des dons de matériel, de nourriture ou d’argent à venir, le week-end du 12 et 13 avril, à nous aider à faire un chantier collectif de printemps, qui a commencé dès le lendemain de l’annonce de l’engagement de ne pas déboiser avant septembre, et qui permettra également d’offrir une zone accueillante dès le week-end du « Printemps de Sivens » des 26-27 avril.

Collectif Tant qu’il y aura des bouilles, assemblée générale du Dimanche 6 Avril 2014

Collectif Tant qu’il y aura des bouilles
Le Bouillon
Barat
81310 Lisle-sur-Tarn

collectifbouilles[AT]riseup.net

[Communiqué publié le 8 avril sur le blog Tant qu’il y aura des bouilles]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top