Le dormeur du val

Chères mamans, si votre enfant aime la nature, l’étudie et veut la protéger, ne vous réjouissez-pas. Prenez peur, cela peut lui coûter la vie.

Rémi Fraisse était un jeune homme doux, musicien, concerné. Il était parti à Sivens pour défendre la renoncule à feuille d’ophioglosse. Bouton d’or des zones humides, essentielle pour le substrat et sur la liste rouge des espèces en cours de disparition. Il a trouvé sur son chemin une arme de guerre, et la mort qui va avec.
Hier au Puy et dans toute la France se sont organisés dans la hâte des rassemblements pour se souvenir de lui. Car les manifestations prévues sur les lieux des faits avait été interdites par la mairie. (Finalement après accord de la préfecture,une minute de silence a eu lieu hier après-midi à Sivens autour du beau monument érigé en sa mémoire.)
Après la douleur, les parents de Rémi (et sa soeur) demandent la justice pour leur fils et la suppression des grenades offensives de l’arsenal des gendarmes mobiles.
La réunion s’est achevée par l’accrochage sur les grilles du jardin Henri Vinay d’un poème écrit en hommage à Rémi Fraisse.

K8

Poeme1

Cliquez sur la photo pour afficher toute la galerie

 


Hommage à Rémi Fraisse-Le Puy-en-Velay by lalorgnette-info

Un peu partout en France des rassemblements, des manifestations, ont fleuris, plus ou moins «agités»

Rappel : c’était il y a un an…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top