Culture en lutte. Non à la privation sensorielle. Danser encore.

A l’heure où nous n’avons que des mauvaises nouvelles à vous annoncer : le rejet des recours pour Madama, la répression pour Eric et Véronique, des OQTF pour 6 autres jeunes au Puy et des menaces d’expulsions partout en France, j’ai envie de vous inviter à danser… J’allais dire une ultime danse. Je souhaite que cela soit au contraire la première d’une longue série.

La culture se bat pour exister encore malgré les restrictions draconiennes qui nous bâillonnent. Les occupations des théâtres nationaux n’ont pas cessées même dans le silence des médias officielles.

En ce temps que l’on nomme le « 3e confinement», les gens de culture trouvent des moyens divers et variés pour faire entendre leur message. Après 1 an d’interdiction d’exercer, de jouer, de travailler, de voir, de danser, d’écouter, d’entendre… de la culture vivante, certains utilisent leur imagination pour sortir de se silence et de cette invisibilité et se faire entendre et se montrer.

Les chansons de HK et les Saltimbanks sont reprises partout en France et ailleurs en Europe pour ce qu’on appelle des « Flashmob», c’est-à-dire des mobilisations rapides.

Nous vous en offrons une page comme une bouffée de liberté pour vous souvenir de ce temps lointains où nous dansions ensemble.

Dégustez là seul ou en couple, ou en bande, mais prenez y du plaisir.

A Paris, les gares sont des terrains d’action inépuisables mais partout ailleurs les lieux offrent des places à prendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top