Acrimed : Où vont les médias

Où vont les médias ? (mag électronique n°198)

SOMMAIRE

1. Où vont les médias ?
2. Sur le site d’Acrimed
3. Sur d’autres sites

« Où va le journalisme ? » Telle est la vaste question que nous posons dans le dernier Médiacritiques, que vous pouvez toujours commander sur notre site.

Nous y évoquons, entre autres, les attaques à répétition d’Emmanuel Macron contre la liberté d’informer ; l’emprise des géants du numérique(Google, Facebook, etc.) sur la diffusion de l’information ; la circulation circulaire des journalistes et animateurs stars au sein du grand mercato médiatique ; ou encore la vacuité de débats télévisés entre des journalistes devenus communicants, et des communicants devenus journalistes.

Dans ce paysage funeste, nous rendons également compte du combat des médias indépendants pour faire vivre un journalisme d’enquête, critique et indépendant. Un engagement qui leur vaut, souvent, les aboiements des chiens de garde médiatiques, reconvertis pour l’occasion en garde-frontières de la profession.

Le combat pour un journalisme indépendant est indispensable ; il va de pair avec celui pour une transformation radicale du paysage médiatique, pour laquelle Acrimed se mobilise depuis sa création. Et qui suppose de faire des médias une question politique, et le terrain d’une large mobilisation de toutes et tous.

« Où va le journalisme ? » Nous vous invitons à venir en débattre avec nous lors du prochain Jeudi d’Acrimed, le 14 novembre, 19h, à la Bourse du travail de Paris, en compagnie du journaliste Denis Robert et de la sociologue Julie Sedel.

- Macron chez Valeurs actuelles : France Info s’indigne, mais qui s’indigne de France Info ? (31/10) – Indignations très sélectives sur le service public.

- Islam : « sondage-choc » à la Une (30/10) – La « préoccupation prioritaire » du JDD et de quelques autres.

- Attentat islamophobe à Bayonne : sur BFM-TV le débat s’enflamme sur… le « communautarisme » musulman (29/10) – Indécentes obsessions médiatiques en direct de la chaîne d’info.

- Lubrizol et Chirac : retour sur une éclipse médiatique (28/10) – Dans les grands médias, l’autocritique n’aura pas lieu (bis).

- Les représailles de Macron contre un journal de La Réunion (27/10) – Le pouvoir aime la presse… servile.

- Droit de retrait à la SNCF : sur France 2, une information très fortement perturbée (25/10) – Misère du journalisme social sur le service public.

- « Quel avenir pour la troisième agence mondiale face aux atteintes au statut ? » (24/10) – Un appel lancé par des « anciens » de l’AFP.

- Enquête du Monde sur les violences policières : allô les confrères ?(23/10) – Comment une enquête de qualité sur les violences policières contraste avec le pire du journalisme de préfecture.

- Google et compagnie : main basse sur l’information (22/10) – Retour sur les nouvelles formes de collusion entre géants du numérique et médias.

- Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires (19/10) – Une tribune de Rapports de force en soutien au journaliste Guillaume Bernard.

- Pourquoi j’ai refusé de me rendre sur un grand nombre de plateaux télé ?(Lallab.org, 21/10) – « Vous l’aurez compris, si j’ai fait le choix de décliner l’invitation pour un grand nombre d’interventions plateaux, c’est avant tout car j’estime que la temporalité imposée n’est en rien celle qui nous sera profitable. Je refuse tout bonnement de jouer le jeu des médias et politiques, c’est aussi car j’estime que le cœur du problème est bien ailleurs. »

- Pourquoi ne voit-on pas de femmes portant le voile dans les débats sur le voile ? (Les Inrocks, 21/10) – « La sociologie des journalistes fait que la difficulté majeure pour beaucoup d’entre eux est de trouver des femmes voilées. Ils n’en connaissent pas. »

- La radicalisation de LCI ne faiblit pas (Télérama.fr, 29/10) – « De retour de vacances, je retrouve LCI là où je l’avais quittée, avec ses débats à n’en plus finir sur la “laïcité” — comprendre : sur les très menaçants musulmans. »

- Cécilia, Léa et Louis, ou un matin sur France Inter (Libération.fr, 27/10) – « Léa Salamé recevait le 24 octobre Louis Sarkozy et sa mère, Cécilia Attias. Un bavardage radiophonique déconnecté du réel… »

- Quand Le Parisien oublie la France sur la carte du monde (Là-bas si j’y suis, 28/10) – « Mardi 22 octobre, notre reporter Gaylord Van Wymeersch a lu Le Parisien, aguiché par sa “une” : “pourquoi notre monde est en ébullition”. Liban, Espagne, Chili, Angleterre, le quotidien fait la liste des soulèvements qui se multiplient dans le monde entier. Mais tiens, Le Parisien a oublié un pays… Lequel ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top