RESF – Pétition en ligne

Les expulsions se multiplient et notre Région n’est pas en reste. Une pétition circule pour demander le retour d’une famille expulsée, la famille ASATRYAN.

Edik ASATRYAN et ses deux filles Anush et Eline ont fui l’Arménie pour sauver leurs vies après qu’Anush et Eline y aient subi de nombreuses agressions.

Malgré des faits très graves et les preuves apportées, Edik, Anush et Eline Asatryan n’ont pas obtenu le statut de réfugié à l’OFPRA car l’Arménie a été classée par la France dans la liste des « pays sûrs ». Ils ont préparé avec leur avocat un recours devant la CNDA. Mais sans attendre la convocation de la CNDA, le 14 novembre, la préfecture du Puy de Dôme les a fait arrêter.

Emmenée au centre de rétention de Lyon, la famille aurait dû rencontrer le juge des libertés et de la détention. L’audience était prévue pour le lundi 18 novembre. Mais le 15 novembre, sans attendre qu’ils puissent faire valoir leurs droits, Edik, Eline et Anush ont été expulsés vers l’Arménie dans un avion affrété spécialement pour eux. (coût moyen d’une expulsion évalué par le sénat : 20 000 €)

Nous craignons pour leur vie et demandons leur retour immédiat en France, à Clermont-Ferrand où ils nous manquent énormément.

Nous demandons que les quelques droits prévus par la loi pour les demandeurs d’asile, soient au moins respectés.

Anush et Eline étaient professeurs en Arménie. Elles avaient appris le français en très peu de temps, avaient fait du bénévolat au secours populaire et au secours catholique puis avaient repris des études à la faculté pour parfaire leur maîtrise de notre langue.  Leur père Edik se levait très tôt pour traverser la ville en bus et aller travailler dans une association d’insertion : Les mains ouvertes. Il ne supportait pas d’être inactif. Tous les trois nous avaient conquis par leur courage et leur gentillesse.

Accueillir Edik, Anush et Eline est une chance pour la France !

Nous exigeons leur retour.

Pour afficher la pétition : petition ASATRYAN

Pour en savoir plus, visitez le site de RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/article48129.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top