Destruction imminente de la partie sud du camp de Calais et de l’école laïque du chemin des dunes

Print Friendly, PDF & Email

Nous assistons en Europe à un mouvement de réfugiés et d'exil qui ressemble à ce que nous avons déjà connu dans les années 30 déjà l'avance des troupes nazies. L'appeler « crise des migrants» est une façon de nier ce phénomène et de ne pas prendre de véritables mesures pour accueillir sur un long terme ces gens qui fuient devant les conflits, la misère, la peur.

La préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, a annoncé aujourd’hui vendredi qu’elle donne une semaine aux migrants qui campent dans la partie sud du bidonville pour quitter les lieux. Entre 800 et 1 000 personnes, installées sur 7 hectares dans des tentes ou des cabanes, sont concernées.

L’Ecole Laïque du Chemin des Dunes (ELCD) est sur cette partie du camp. Sa destruction relève du mépris des initiatives des réfugiés et des organisations qui les soutienent. C’est scandaleux!

Solidarité Laïque relaie la pétition initiée par l’association « L’auberge des migrants ».

Merci de la signer et de la relayer le plus possible à tous vos proches : pour signer ICI

N’hésitez pas à manisfester votre indignation en téléphonant au secrétariat de la préfecture au 03 21 21 20 02 ou 03 21 21 20 03

Il faut absolument empêcher la destruction du camp et de l’école laïque.

Pétition : pour signer ICI

Pourquoi c'est important

Malgré ses conditions de vie extrêmement difficiles, la Jungle de Calais est le seul lieu de vie de 5 000 réfugiés.  La détruire est non seulement un  acte inhumain et cruel envers des hommes, des femmes et enfants qui ont déjà tout perdu dans leurs pays en guerre, mais c’est aussi illégal, selon l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, qui protège les droits fondamentaux de chaque personne à un domicile et une vie privée et familiale. Pourtant, il y a 2 semaines, sur ordre de l’état, une bande de 100 m a déjà été rasée sur le périmètre de la jungle, des centaines de maisonnettes ont été détruites, plus de 1 300 personnes ont dues être relogées, et ceci avant même qu’un avis d’éviction ait été publié.

Pire, les bulldozers ont repris leur marche ce 1er Février sans que personne n’en soit prévenu à l’avance, avec la destruction d’une église et d’une mosquée de la jungle, alors même que les autorités avaient promis de laisser les lieux de culte intacts. Une telle destruction est aussi illégale selon l’article 9 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, qui stipule le droit de chacun à exercer la religion de son choix.
Assez !
La Jungle de Calais  comprend aujourd’hui plus de 2 000 maisonnettes, 2 écoles, un centre pour les femmes, un autre pour les jeunes, une bibliothèque, de nombreux lieux de rencontre, et plusieurs lieux de culte dont une grande église chrétienne. Nous, citoyens européens unis avec les réfugiés du monde, demandons au gouvernement français d’arrêter la destruction de ces lieux de vie.  Les réfugiés ont été obligés de les construire eux-mêmes sur ce terrain vague sur lequel l’état leur avait demandé de s’installer en Avril 2015, mais sans y  aménager quoi que ce soit pour qu’ils y vivent. Ces lieux de vie ont été bâtis avec ingéniosité et courage et les contributions de nombreux donateurs européens et d’ailleurs. Nous ne pouvons accepter cette destruction avant qu’une véritable solution d’accueil soit mise en place pour TOUS les réfugiés qui vivent dans la jungle. Cette solution doit permettre à chaque réfugié de demander l’asile dans le pays de son choix et doit traiter sa demande avec attention et efficacité, afin qu’il puisse rapidement devenir le citoyen productif qu’il souhaite devenir et ainsi contribuer ses compétences à la société.

Tous les réfugiés doivent être accueillis dignement ! Si vous êtes d’accord, signez cette pétition et partagez autour de vous au maximum. Un grand merci à tous et à chacun.

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top
Aller à la barre d’outils