Nos voix existent, nos voix résonnent

« La poésie nous assure une marge de liberté et une compensation métaphorique à notre impuissance à changer la réalité. (…) Elle peut aussi nous aider à nous comprendre nous-mêmes en nous libérant de ce qui entrave notre vol libre dans un espace sans rivages. »

Mahmoud DARWICH.

 Aujourd’hui, comme tant d’autres lieux et événements culturels en France, nous venons d’apprendre que le célèbre Festival de Poésie Les VOIX de la Méditerranée de Lodève (34), va être supprimé après 17 ans d’existence.

Ce festival international est organisé par la Communauté de Communes du Lodévois et Larzac et la ville de Lodève. Il bénéficie entre autres du soutien de l’Institut du Monde Arabe et du patronage de l’UNESCO reconnaissant l’importance de « cette manifestation artistique en faveur de la paix, de la tolérance et du dialogue entre les cultures ».

Il est inimaginable qu’une telle proposition culturelle ne soit pas reconduite tant elle est vitale d’un point de vue artistique que structurante pour le territoire qui l’accueille.

Le festival permet la rencontre de poètes venus de toute la Méditerranée .Ces poètes qui parfois risquent leur vie à exprimer leur art dans leur propre pays, parfois en guerre, ont à Lodève un des rares festivals qui leur est dédié.

« Ce sont les artistes, ce sont les poètes qui dessinent un monde vivable, pour tous. »

Arrêter le festival c’est aussi signer la mort annoncée du champ poétique, tellement peu représenté en France aujourd’hui. Ici les poètes se rencontrent, les poètes se font connaître, là les poètes trouvent des éditeurs…

Si ce festival participe grandement à la renommée et au rayonnement international de la ville, il amène ses habitants à vivre tout au long de l’année tous types de rencontres : projection cinématographique, chants, contes, ateliers d’écritures, rencontres poétiques.

Les nombreuses associations partenaires du festival et les écoles, collèges, lycées… lui donnent corps et transmettent ses valeurs à  tous les publics.

Et puis ce festival a une véritable cohérence avec Lodève. Cette ville a vécu de nombreux flux migratoires et sa population vit bien son métissage. Le festival des Voix y contribue grandement : pendant plusieurs jours habitants et festivaliers partagent leurs origines, leurs différences et leurs similitudes, les cours et les jardins s’ouvrent pour écouter ces langues de la Méditerranée, où la poésie permet  des échanges conviviaux, fraternels et lumineux.

C’est enfin un festival important pour l’économie fragile de la ville. Commerces, hôtels, restaurants, musée, libraire vivent alors un moment incontournable de leur viabilité économique.

La Communauté de communes du Lodévois et Larzac et la mairie de Lodève proposent en remplacement un événement culturel tourné vers les arts vivants et au budget revu considérablement à la baisse.

Ce revirement de dernière minute, sans aucune concertation citoyenne, ne laisse apparaître aucun projet culturel cohérent et visionnaire.

Pourquoi remplacer un festival qui a du succès ?

Pourquoi lui retirer son âme – la poésie –  sa singularité, sa force ?

Pourquoi supprimer un espace d’échanges artistiques tournés vers la Méditerranée où s’expriment des paroles libres, subversives, poétiques, laïques ?

C’est pour sa rareté que le public se déplace.

Tous les calculs possibles démontrant les manques à gagner d’un événement comme celui-ci  ne pourront jamais se mesurer à la valeur symbolique inestimable que représente ce festival.

La France a connu dernièrement des jours sombres, elle s’est mobilisée et a remis au centre de ses valeurs la culture comme un des garants essentiels de la République.

Alors  mettons tout en œuvre pour que ce festival existe encore et coûte que coûte !

Nous, citoyens, artistes, habitants, poètes ne pouvons nous résoudre à la suppression du Festival des Voix de la Méditerranée en tant que festival de poésie venue de toute la Méditerranée.

Déjà  5000 personnes ont signé pour que le festival perdure.

Et la mobilisation des citoyens continu et le large public nous soutient.

ECOUTONS CES VOIX, CES VOIX EN LIBERTE, ELLES NOUS ELEVENT.

Nous vous demandons de relayer cette information.

Nous vous demandons de nous aider à trouver les moyens que ce festival soit reconduit.

COLLECTIF DE CITOYENS LODEVOIS ET NOMBREUSES ASSOCIATIONS PARTENAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top