Pete Seeger un semeur de graines

Concert au Madison Garden de New York, le 3 mai 2009

Print Friendly, PDF & Email

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/pete-seeger-au-madison-le-3-mai-2009.jpg" width="150" height="120" align="left" style="3" linkstyle="pp" title="Concert au Madison Garden de New York, le 3 mai 2009"]Pete Seeger est mort ce 27 janvier 2014 à New York. Chanteur, musicien, porte drapeau de ce qu'on appelle le "folk", la "protest song",  avec Woody Guthrie, il s'est d'abord fait commaître pour sa participation aux luttes, notamment en faveurs des droits civiques ou de la justice sociale, et contre la guerre au VietNam, dans les années 60 et 70.

[dropcap style="inverted"]P[/dropcap]ete Seeger, est mort lundi 27 janvier, à l'âge vénérable de 94 ans. Né à New York en 1919. Initié très jeune à la musique, par ses parents, il abandonne ses études de journaliste à l'âge de 20 ans pour se consacrer à la musique. Il commence sa carrière par des chansons traditionnelles qu'il collecte ou recherche dans les archives, avec l'ethnomusicologue Alan Lomax. En 1940, il rencontre Woody Guthrie, déjà une icône de la "protest song" (chanson protestataire).

Ensemble, ils fondent les Almanac Singers, qui sort un premier album dans la foulée. Le groupe joue beaucoup de chansons militantes pour les syndicats du CIO, des chansons pacifistes dans un premier temps, puis, après l'invasion de l'Union soviétique, des chansons antifascistes et militantes pour l'entrée en guerre des États-Unis. À la fin de la guerre, il s'installe définitivement à Beacon, sur les bords de l'Hudson, y construit une maison en bois. A Greenwich Village, il fonde People's Song Inc., sa propre société de musique folk et militante, tout de suite cataloguée comme dangereuse par le FBI des années McCarthy. Il tourne beaucoup, est très actif dans les milieux intellectuels, militants et musicaux, et écrit abondamment, notamment pour le magazine folk Sing Out ! En 1949, il est coauteur avec Lee Hays de la protest-song If I Had a Hammer, dont les paroles jugées subversives ne permettront pas qu'elle soit enregistrée avant 1956, et ne sera vraiment popularisée qu'en 1962 par Peter, Paul and Mary (avant d'être reprise par Trini Lopez puis surtout Claude François sous le titre Si j'avais un marteau, dans une version qui en gomme tout le côté protestataire et subversif). En 1950, avec Lee HaysRonnie Gilbert et Fred Hellerman, il fonde le groupe The Weavers, qui jouera un rôle déterminant dans l'éclosion du courant du folksong protestataire. Ils occupent la première place des ventes de disques aux États-Unis durant 13 semaines à l'automne 1950 grâce au titre Goodnight Irene.Pete Seeger quitte ensuite le groupe et effectue de nombreuses tournées dans tout le pays, seul avec son banjo, et enregistre des centaines de titres, le plus imposant ensemble de chansons folkloriques et de chansons protestataires jamais enregistré aux États-Unis.

Les années 1960

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/youngPete.jpg" width="150" height="120" align="left" style="3" linkstyle="pp"]En 1959, lors du grand renouveau de la musique folk américaine, il est le cofondateur du Festival de folk de Newport (Rhode Island), qui devient l'une des grand-messes annuelles du genre (où Bob Dylan et Joan Baez entre autres se feront connaître). Lors de l'éclosion de la génération folk dans les années 1960, il fait figure avec Woody Guthrie de grand aîné et de référence pour tous les jeunes artistes qui émergent à cette époque.

Inquiété lors de la chasse aux sorcières maccarthyste pour son engagement dans le Parti communiste américain, dont il est membre depuis 1940, il refuse de témoigner, déclarant que sa liberté d'expression et d'opinion est garantie par le premier amendement de la constitution américaine. Cette défense lui vaut dix condamnations cumulatives à un an de prison chacune pour outrage au Congrès. Mais la peine est annulée en appel, et ne sera jamais exécutée. Militant des droits civiques, ce qui lui vaut l'amitié de Martin Luther King Jr., puis contre la guerre au Vietnam, il est également depuis toujours investi dans les combats environnementalistes.

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/PeteSeeger2.jpg" width="150" height="120" align="left" style="3" linkstyle="pp"]Au cours des combats pour les droits civiques des Noirs, il donne une version politique d'un vieil hymne religieux, We Shall Overcome, qui sera en particulier reprise par Joan Baez.

En 1966, il popularise la chanson de José Marti Guantanamera au festival folk de Newport.

En 1967, il s'oppose ouvertement à la guerre au Viêt Nam, notamment à travers sa chanson Waist Deep in the Big Muddy, rapidement censurée.

À la fin des années 1960, son engagement en faveur de l'écologie se concrétise à travers la création de son association Hudson River Sloop Clearwater, qui dénonce notamment les rejets massifs de pesticides dans les rivières américaines. Le nom de cette association est à l'origine du nom d'un grand groupe des années 1970 : les Creedence Clearwater Revival.

Dernières années

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/Pete-Seeger.jpg" width="150" height="120" align="left" style="3" linkstyle="pp"]Il se voit offrir un Grammy Lifetime Achievement Award en 1993, la National Medal of Arts du National Endowment for the Arts et un Kennedy Center Honor en 1994, la Harvard Arts Medal ou encore la James Smithson Bicentennial Medal en 1996. Il est également lauréat d'un Grammy Award pour le meilleur album de musique folk pour son album Pete, et une seconde fois en 2008 pour l'album At 89, et un dernier en 2010 pour le meilleur album pour enfants, pour son albumTomorrow's Children, Pete Seeger and the Rivertown Kids and Friends.

À Cuba, il est récompensé en 1999 par la Felix Varela Medal, la plus haute distinction cubaine, pour son œuvre humaniste et artistique pour la défense de l'environnement et contre le racisme. Son engagement écologique lui vaut également l'introduction au Mid-Hudson Civic Center Hall of Fame en 2008.

À l'élection de Barack Obama le 18 janvier 2009, il est appelé sur scène par Bruce Springsteen pour chanter This Land is Your Land (composée par Woody Guthrie).

En 2006, Bruce Springsteen retrouve son goût pour les orchestres folks et s'inscrit délibérément dans sa lignée avec son album We Shall Overcome : The Seeger Sessions.

Article rédigé d'après Wikipedia

Quelques liens à visiter 

Pete Seeger fait partie de l'histoire de l'Amérique. Les mouvements sociaux ont été marqués par sa présence, ses chansons. Il a également eu une influence incontestable sur nos mouvements sociaux et artistiques ici en France.  Pour retrouver toute l'histoire de Pete Seeger, sa discographie complète, des archives, des photos, des paroles de chansons : le site officiel ICI.
Peintre qui se défini par cette phrase : « La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre, offensif et défensif contre l’ennemi », citation de Picasso à propos de son tableau Guernica.

A propos du portrait qu'il fait de Pete Seeger : « Cette pièce est un hommage à ce grand militant, écologiste et chanteur folk Pete Seeger. Vrai champion des exclus, Pete a été une force contre la guerre, la pollution, le racisme, la cupidité et l'injustice sociale pendant huit décennies. Il a généreusement consacré sa vie à faire du monde un endroit plus juste et à essayer de le préserver pour les futures générations. Ayant eu la chance d'avoir connu Pete, je peux seulement oser prétendre avoir avec mon art une fraction d'influence positive, comme celle que Pete a eu avec le sien.J'ai modifié ma peinture "lueur d'espoir" pour en faire un poster selon les souhaits très spécifiques de Pete concernant les montagnes le long de sa bien-aimée rivière Hudson. Représentés sur l'affiche sont des paroles inspirées de Pete, "Voile mon flux sale. Cependant, je l'aime et je vais continuer le rêve qu'un jour, mais peut-être pas cette année, ma rivière Hudson et mon pays se déroulera clair" .

Vous pouvez acheter cette affiche commémorative de Pete Seeger et aider à garder le rêve vivant. Une partie des bénéfices sera reversée à l'organisation Clearwater Pete. » Le site ICI

La discographie de P. Seeger chez Appleseed. « I look upon myself as a planter of seeds. » (Je me vois comme un semeur de graines). ICI

Le site d'Esprits Nomades nous fait partager un choix de textes et de musiques, ce qu'ils appellent un "vagabondage". Nous avons aimé leur texte sur P. Seeger et à notre tour nous vous le faisons partager. ICI 

Le site de l'organisation écologiste fondé par Pete Seeger qui commença par la construction d'un sloop et qui chaque année organise un grand festival (21-22 juin 2014) : ICI 

 

Beaucoup de vidéos sont disponibles sur les différents sites de streaming. Mais la plus emblématique est peut-être celle de l'élection de Barack Obama où Pete Seeger chante avec Bruce Springsteen et son petit fils Tao, une chanson de Woody Guthry, qui date de l'époque des luttes pour les droits sociaux.



 

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top
Aller à la barre d’outils