France Nature Environnement : assemblée générale

Assemblée Générale de France Nature Environnement Haute Loire

Jeudi 15 septembre à Retournac

Une cinquantaine de personnes s’est réunie à la Filature de Retournac, pour l’Assemblée Générale de FNE 43. Les membres du bureau se sont relayés pour présenter les compte-rendus d’activités de l’année 2021.

Francis Limandas, Président, a ouvert la soirée en présentant le rapport moral.
Renaud Daumas, Vice-président
, a poursuivi en faisant le bilan des activités 2021 par domaine d’activités.

Gabriel Peyret, Trésorier a terminé en présentant le bilan financier 2021 et le budget prévisionnel 2022, pour une année déjà bien entamée.

Les rapports ont été validés à l’unanimité par les votants.
Quatre nouvelles personnes ont intégré le Conseil d’Administration.
Les grands projets 2022 ont été présentés à l’assemblée.
Les structures membres de FNE 43 ont présenté leurs actualités et leurs combats. Les échanges se sont poursuivis autour d’un verre de l’amitié proposé par FNE 43.

Une centaine de personnes était réunie jeudi 15 septembre suite à l’Assemblée Générale de FNE 43 pour une conférence débat de Hugo Persillet, animateur salarié de l’Atelier Paysan, autour de l’ouvrage Reprendre la Terre aux machines : manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire. Il a présenté une analyse critique du modèle agricole et alimentaire industriel, des politiques agricoles dont la PAC, sur l’importance et les limites des alternatives de l’agroécologie paysanne.

La solution apportée par l’Atelier Paysan consisterait en la mise en place du projet de Sécurité Sociale de l’Alimentation pour lutter contre la précarité et les insatisfactions alimentaires et faire bifurquer les pratiques agricoles, vers plus d’emplois, d’écologie, de démocratie… (https://securite-sociale-alimentation.org/). Hugo Persillet et l’Atelier Paysan souhaitent aller vers une désescalade de la surutilisation de la technologie dans l’agriculture.

Après une présentation d’environ deux heures, la salle a pu échanger avec Hugo Persillet. Il a ainsi pu préciser notamment qu’ils ne souhaitaient pas la disparition des machines à proprement parlé mais aller progressivement vers un outillage plus léger, adapté à chaque structure et surtout à chaque agriculteur.

=> Télécharger le PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top