Clermont-Ferrand : le policier impliqué dans l’arrestation du militant de Nuit Debout déjà impliqué dans d’autres violences

Est-ce un malheureux «concours de circonstances» ou une suite logique, mais il se trouve que le policier qui aurait été victime d’Antoine Jubin est déjà implIqué dans la mort en janvier d’un jeune homme, Wissam El-Yamni.

Nous reproduisons ci-dessous un courrier de l’association Justice pour Wistam.

Parmi les 25 policiers présents lors de l’arrestation de Wissam le jour de l’an, le plus gradé était un capitaine de police qui a certainement donné des ordres aux policiers qui ont transporté Wissam au commissariat avant qu’il ne tombe dans le coma.

Alors qu’il devait lui même se prêter au test d’alcoolémie, le capitaine s’auto-administrera la supervision des faux tests et il mentionnera par un procès verbal dont il sera l’auteur et qui ne sera que la seule preuve que les policiers sont négatifs au test d’alcoolémie.

On retrouve le capitaine de police dans la vidéo ci-dessous donnant l’ordre de charger des manifestants alors qu’ils lèvent pourtant les bras et qu’ils sont inoffensifs et sur la voie publique.

Il avait pourtant été également rappelé, lors de la commission d’enquête parlementaire ayant suivi la mort de Rémi Fraisse à Sivens, que les TASERS sont interdits dans les missions de maintien de l’ordre.

Admirez également le coup de poing à la 36ème seconde sur un individu à terre.

Cordialement,

Justice et Vérité pour Wissam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top