Intermittents : ECHO DES NEGOS – N°5

UN ACCORD DE CADRAGE MEDEF – CFDT – CFTC INACCEPTABLE  POUR LES INTERMITTENTS !

La négociation assurance chômage s’est poursuivie le 24 mars.

La séance a commencé par la finalisation de la convention Mayotte, que nous n’avons pas signée à la demande de nos camarades de Mayotte.

Puis obsédé par les intermittents, le Medef a consacré tout l’après-midi à « différentes » versions du document de cadrage (lire ici la dernière version, disponible également sur notre site : www.fnsac-cgt.com ).

Le Medef a maintenu ce qu’il réclame depuis des années : la fin des annexes spécifiques !

Comment ? De deux façons :

– 185 millions de baisse annuelle ;

– 400 millions sur 1300 de baisse d’ici 2020 pour ramener le ratio cotisations / allocations des seuls intermittents de 4 à 3 !

IL FAUT QUE TOUS LES PROFESSIONNELS, ARTISTES ET TECHNICIENS AIENT CONSCIENCE QU’IL S’AGIT POUR LE MEDEF DE TORPILLER EN TRES PEU DE TEMPS LES REGLES SPECIFIQUES.

Comment négocier au niveau professionnel désormais dans ces conditions ? Allons-nous devoir nous-même baisser les droits de 25 % ? Virer 25 % d’artistes et de techniciens de l’indemnisation ?

L’HEURE EST A LA MOBILISATION CONTRE UNE POLITIQUE GENERALISEE DE CASSE DU DROIT DU TRAVAIL, DE DROIT A L’ASSURANCE CHOMAGE, DE L’EMPLOI …

MOBILISONS-NOUS TOUTES ET TOUS DES LE 31 MARS !

A PARIS : MANIFESTATION UNITAIRE A 13H30

AU DEPART DE LA PLACE D’ITALIE.

Fédération du spectacle CGT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top