Restauration de la nature : lettre des Verts

Print Friendly, PDF & Email

Edito de Marie Toussaint  

Tête de liste des écologistes aux élections européennes de juin 2024

Je vous écris de Strasbourg, où nous menons une bataille acharnée pour faire adopter la loi si nécessaire visant à restaurer les écosystèmes européens dont 81% sont dégradés. L’acharnement de la droite, ses alliances avec les extrêmes, nous conduit vers l’abîme quand la semaine qui vient de s’écouler fut la plus chaude jamais enregistrée, quand les températures de surface de la mer battent des records et que la banquise n’a jamais été aussi réduite. Les choses sont claires : nous n’avons jamais autant eu besoin d’écologie, et d’écologistes.
Les votes qui ont livré leurs résultats ce jour sont clairs. Ils nous engagent tous et toutes. À celles et ceux qui pariaient sur le retour des éternelles bisbilles vertes, nous avons apporté ensemble un cinglant démenti. Nous voilà donc en ordre de marche : nous avons un cap stratégique, un nouveau nom, les premières désignations de nos candidates et candidats, et une tête de liste. Reste l’essentiel : mener campagne et trouver le chemin de la dynamique qui amène le pays à nous accorder sa confiance.

Tout commence par la clarté de notre discours et par notre capacité à délimiter le champ de bataille politique qui sera le nôtre.
À ce stade, j’ai posé trois balises. L’opposition frontale aux valeurs et aux propositions portées par la droite extrême et l’extrême-droite, l’élucidation des mensonges macronistes en matière de politique environnementale, et le refus d’alimenter la si funeste guerre des gauches. Ces éléments ne constituent pas le carburant de ma campagne, qui ne sera pas assise sur des postures politiciennes mais sur la défense d’une vision écologiste alternative : elles délimitent un espace, indiquent une volonté, et distinguent un mode opératoire.
Pour réussir les élections, nous devrons cependant utiliser notre intelligence collective à autre chose qu’à faire de la politique, au sens le plus commun du terme. Je propose de ne pas d’abord nous centrer sur notre offre, mais de tenter de saisir la demande sociale protéiforme et parfois contradictoire qui émane de la société mobilisée. C’est en ce sens que ma campagne fait écho à la démarche entreprise par notre mouvement dans le cadre des États généraux de l’écologie. Nous devons nous dépasser, et accepter d’être bousculé·e·s par celles et ceux qui attendent davantage de nous. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous. Et vous aurez raison.
Mais j’observe que c’est quand nous sommes capables d’entrainer au-delà de nos frontières classiques que nous parvenons à l’emporter. En témoignent notamment les réussites engrangées aux élections municipales. Elles m’inspirent et m’engagent à mener avec rigueur et passion le combat qui s’ouvre.
Je conclus ici, provisoirement, en vous disant que je souhaite que l’unité qui est la nôtre constitue un passeport pour la victoire. Aussi je formule le vœu qu’elle perdure. Faisons mentir nos adversaires, qui toujours parient sur nos divisions. Écrivons une histoire différente. J’y suis prête. Aujourd’hui désignée tête de liste, je reste bien consciente que je ne suis qu’une voix parmi les nombreux talents de l’écologie. Mon histoire m’appartient, mais ce sont nos engagements communs qui font sens.

C’est ensemble que nous sommes une force puissante.

Marie Toussaint

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top