Plizir Potager : que du plaisir !

Ce samedi tous les musiciens de musiques actuelles ont répondu à l’appel lancé par le collectif Free d’Hôm pour venir participer à une journée de soutien au Réseau Education sans frontière.

Ce n’est pas la première fois que les musiciens se mobilisent. Déjà en 2017, ce même collectif —qui ne s’appelait pas encore Free d’Hôm—, avait lancé un premier week end de Plizir Potager #1 à Saint-Germain-Laprade. Ensuite nous avons connu les grandes fêtes du Réseau à Saint-Julien-Chapteuil et à Chadrac. Le Covid avait empêché de nouveaux rassemblements, aussi un peu d’inquiétude prévalait sur cette journée.

Mais oui, tout le monde a répondu à l’appel et l’ambiance était bien là dans la grande salle de la Maison pour Tous de Chadrac, totalement comble.

Un nom circulait de bouche en bouche et planait sur cette journée. On ne pouvait s’empêcher d’entendre le nom de Madama prononcé à tout moment et par tous. Cette journée, d’une certaine manière lui était dédiée.

Madama Diawara, jeune malien arrivé en 2017 au Puy, où il avait organisé sa vie entre une famille d’accueil, le lycée agricole et une famille d’agriculteurs prète à le garder après sa formation. Mais la Préfecture en a décidé autrement et en avril 2021, il tombait sous le coup d’une OQTF (obligation de quitter le territoire. Français) et une interdiction de travailler.

Depuis le garçon a quitté la Haute-Loire.

Efficacité de cette mesure ? La machine administrative a préféré en faire un clandestin plutôt que de le régulariser en l’autorisant à travailler et en lui donnant une carte de séjour. Pour la famille d’accueil c’était un déchirement, pour les employeurs une galère puisqu’ils ne trouvent pas de jeunes voulant être berger ou ouvrier agricole. Et évidement pour Madama, une catastrophe, sa vie s’effondrait.

Le Collectif Free d’Hôm s’est constitué en 2021 pendant la mobilisation pour soutenir Madama et a enregistré d’abord une chanson accompagné d’un clip, puis un CD de 6 chansons. Mais personne ne voulait en rester là et le collectif ne s’est pas dissous et a organisé cette belle journée du 1er octobre.

Parmi la multitude d’artistes présents, on a remarqué Drissa et ses Djembés, les danseuses et danseurs brésiliennes, africains, des jongleurs, et sur scène pour le concert : Lo Radzouka, Wicked Band, Thomso, Washing Machine club, Gens Bon Beur, Sr Entre Amis, et bien d’autres qui tenaient absolument à ne pas manquer cette journée exceptionnelle.

La chanson enregistrée par le collectif en mai 2021 a été reprise sur scène par tous les musiciens présents pour clôturer cette journée. Et le public fervent a repris tous ensemble le refrain et scandé le nom de Madama.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top