Stéphane Sautarel sénateur LR au sujet des expulsions du Cantal

Stéphane Sautarel sénateur LR prend la plume pour soutenir Ronaldo Mbumba, menacé d’expulsion dans le Cantal. Les Républicains réagissent à ce qui devient une habitude nationale.

Stop aux aberrations administratives coûteuses et inhumaines. Oui à un Cantal terre de fraternité et de solidarité.

🌀La situation de Ronaldo Mbumba émeut beaucoup, et à juste titre, après celle d’Habib Diallo et de nombreux autres jeunes. Les associations locales sont mobilisées : pétition, manifestation ce mardi… pour dénoncer une injustice et une situation incompréhensible.

🌀Le 9 février dernier déjà, j’avais interpellé le Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles, Adrien Taquet, sur la situation des MIneurs Non Accompagnés (MNA), parce que c’est de cela dont il s’agit. Voir la rubrique « actualité » sur mon site www.stephane-sautarel.fr. Comment comprendre cette affaire en quelques mots : notre pays accueille de manière inconditionnelle des mineurs étrangers en demandant aux Conseils départementaux de les prendre en charge au titre de l’aide sociale à l’enfance (ASE). Cette question mériterait d’être réinterrogée dans le cadre de notre politique migratoire, mais c’est un autre sujet. Notre pays peut s’honorer de l’investissement consenti pour tenter de donner une chance à ces jeunes en souffrance fuyant des pays en guerre ou en ruine. Il y a certes de véritables filières de trafic organisés dans ce domaine comme dans d’autres, et il faut les combattre. Il y a surtout des jeunes, et nous en connaissons plusieurs dans le  Cantal qui sont formidables, intelligents, curieux, engagés, qui savent utiliser la chance que notre pays leur offre pour se former, s’insérer, contribuer aux besoins de main d’œuvre de notre Département.

🌀Ces jeunes lorsqu’ils deviennent adultes sont rejetés par notre système administratif et expulsés pour la même raison pour laquelle ils ont été accueillis en étant mineur : l’absence de documents d’état civil authentifiés. C’est kafkaïen !

🌀Par un nouveau courrier du 12 mars j’ai de nouveau saisi Adrien Taquet et le ministre de l’Intérieur: Gerald Darmanin, pour leur demander de donner des instructions claires aux Préfets afin de traiter avec discernement et humanité ces situations, dans l’attente d’une réforme plus profonde

🔷 Pourquoi? Au moins pour trois raisons :
🔹🔹🔹D’abord parce que nous avons dans nos valeurs républicaines « la fraternité », et que nous devons faire preuve d’humanité quand un jeune, quelle que soit son origine, fait acte de citoyenneté et de responsabilité et fait preuve d’une insertion exemplaire.
🔹🔹🔹Ensuite, parce que, là comme ailleurs, nous devons faire preuve de confiance en direction des acteurs locaux et de courage pour dénoncer les rigidités qui nous bloquent et génèrent des colères. Il faut les écouter, les entendre et y répondre.
🔹🔹🔹Enfin, parce que j’y vois une injustice pour notre ruralité. Les violences et les délits graves sont dans les villes et leurs banlieues, et cela fait 40 ans que nous sommes impuissants malgré les milliards d’euros déversés à fond perdu dans la politique de la ville, alors que pendant ce même temps notre ruralité a été abandonnée, ignorée, alors qu’elle est sage, responsable, laborieuse… Il est temps de lui faire confiance, y compris dans l’accueil de population nouvelle, il est temps de faire confiance aux élus locaux, aux associations, pour répondre aux besoins des gens.

🌀Mais il semble encore qu’il soit plus facile d’être fort là où les personnes que l’on pourchasse sont faibles, et faible là où les zones de non droits se multiplient.
> Espérons que Ronaldo, parce que nous sommes collectivement mobilisés pour lui rendre justice et dignité, ouvrira un chemin d’initiatives et de liberté pour les habitants de nos territoires ruraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top