Nuit de zombies au Monastier

Nuit de Cinéma fantastique, sur le thème des zombies 

L’Espace Culturel du Monastier (en partenariat avec La Lorgnette) organise sa première nuit de cinéma avec 4 films qui font partie chacun à leur manière du patrimoine cinématographie et des incontournables sur cette thématique. Samedi 13 décembre, à partir de 19h30, au château du Monastier-sur-Gazeille.

La soirée s’ouvrira avec un film tout public, et particulièrement apprécié des plus jeunes. Les parents peuvent sans hésiter accompagner leurs petits. Les uns et les autres supporteront sans crainte de cauchemars ce premier volet.

Si les trois suivants reprennent le thème devenu classique des zombies se nourrissant de la chair des vivants, chacun le traite avec un regard totalement différent, le replaçant dans le contexte social et politique qu’ils utilisent comme une parabole, comme il deviendra courant dans le cinéma fantastique.

Bienvenu à Zombieland est plutôt ce qu’on appelle une comédie horrifique, visible par tout public, et particulièrement adressé aux jeunes, les deux suivants, Worldwar Z et La Nuit des morts vivants, plus « sérieux », s’adressent à un public plus averti.

La soirée se terminera avec l’incontournable Nuit des Morts vivants, que l’on peut considérer comme le film fondateur du genre, bien qu’il ne fut pas le premier. Tourné en 1968 par un jeune réalisateur débutant, en noir et blanc, 16mm et réalisé le week-end entre amis, ce film a donné naissance à un genre inépuisable, et moultes fois copié et repris (voir la série The Walking deads).

Vous pouvez venir pour un, deux ou plus de films, Entre chaque film, un entracte vous permettra de vous restaurer et vous abreuver. Maquillages et déguisements bienvenus. La soirée commence à 19h30, au château du Monastier (centre bourg)

Noces funèbres1. Les noces funèbres (Corpse Bride) – (19h30)

de Tim Burton et Mike Johnson

 Les Noces funèbres ou La Mariée cadavérique (au Québec) est un film d’animation sorti en 2005 et inspiré de la légende de La Mariée morte.

Au XIXe siècle, dans une sinistre bourgade d’Europe de l’est, puritaine et répressive, un jeune homme timide, Victor, doit faire un mariage arrangé avec l’aristocrate Victoria. Victor se retrouve à passer la bague au doigt décharné d’une mystérieuse mariée. Il découvre le monde de l’au-delà et le cadavre de la mariée l’entraîne illico dans son Royaume des Morts, où la vie semble tellement plus festive et excitante. Pendant son voyage, sa promise, Victoria l’attend désespérément dans le monde des vivants…

Zombieland2. Bienvenue à Zombieland – (21h15)

Un film de Ruben Fleischer avec Woody Harrelson, Emma Stone, Abigail Breslin, Amber Heard...

Titre original : ZOMBIELAND – Duree : 1h27 mn – Sortie en salles le 25 Novembre 2009

Dans un monde infesté de zombies, deux hommes tentent de survivre. Columbus, le plus jeune, est terrorisé à l’idée d’être dévoré. C’est une poule mouillée, mais sa prudence pourrait bien lui sauver la vie… Tallahassee, lui, est un chasseur de zombies qui ne craint plus rien ni personne. Armé d’un fusil d’assaut, il se donne corps et âme à la seule mission qui compte pour lui : trouver les derniers exemplaires de ses biscuits préférés, des Twinkies, encore disponibles sur Terre.

Dans leur périple, les deux survivants sont rejoints par Wichita et Little Rock, deux jeunes filles. Tous ont désormais deux défis impossibles à relever : affronter les zombies et apprendre à s’entendre…

Worldwar3. Worldwar Z –  (23h15)

Réalisé par Marc Forster, avec Brad Pitt, Mireille Enos, Elyes Gabel  – Durée : 1h56mn – Date de sortie 3 juillet 2013

Interdit aux moins de 12 ans

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

World War Z Movie Brad PittLes gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

LaNuit4. La nuit des morts vivants – (1h45)

Réalisé par George A. Romero, avec Duane Jones, Judith O’Dea, Keith Wayne

Titre original Night of the living dead – Durée 1h36mn – Tourné en 1968

Interdit aux moins de 16 ans

Chaque année, Barbara et Johnny vont fleurir la tombe de leur père. La route est longue, les environs du cimetière déserts. Peu enclin à prier, Johnny se souvient du temps où il était enfant et où il s’amusait à effrayer sa sœur en répétant d’une voix grave : «Ils arrivent pour te chercher, Barbara

Night_of_the_Living_Dead_afficheLa nuit tombe. Soudain, un homme étrange apparaît. Il s’approche de Barbara puis attaque Johnny, qui tombe et est laissé pour mort. Terrorisée, Barbara s’enfuit et se réfugie dans une maison de campagne. Elle y trouve Ben, ainsi que d’autres fugitifs. La radio leur apprend alors la terrible nouvelle…

George A. Romero réalise son premier court métrage à 14 ans. Puis il enchaîne les courts métrages.

Dès 1961, il fonde avec une dizaine de copains leur première société de production The Latent Image. En 1968, il a alors 28 ans, il fonde avec les mêmes 10 copains la société de production Image Ten Productions. Chacun des dix actionnaires apporte 600 dollars et s’engage à parrainer une autre personne pour qu’elle apporte le même montant. Ainsi ils réunissent 10 000 dollars pour produire et réaliser leur premier long métrage. Ils choisissent de faire un film d’horreur plus par opportunisme que par choix artistique.

Filmé en noir et blanc par mesure d’économie, tourné en 16mm et réalisé le week-end entre amis, le long métrage connaît un succès public et critique inattendu et considérable.

Pour Romero, comme pour ses prédécesseurs, Robert Wise (Le Jour où la terre s’arrêta) ou encore Don Siegel (L’Invasion des profanateurs de sépultures), le fantastique et l’horreur sont des prétextes à traiter de la société et de la politique, comme plus tard John Carpenter. Romero, se fait le chantre du côté obscur de l’Amérique. Tout au long de son œuvre, le cinéaste ne cessera de creuser cette veine. Ici, le film sort en pleine guerre du Vietnam, alors que le monde occidental se dote de l’arme nucléaire, alors qu’il vit le séisme de mai 68. En pleine période de lutte pour les droits civiques et l’égalité des droits entre blancs et gens de couleurs, le film réussit la prouesse d’évoquer ce contexte et de l’intégrer d’une manière magistrale dans un scénario sans temps mort (sans mauvais jeu de mot). Avec ce film, il sera consacrer réalisateur-culte par toute une génération de cinéphiles. Le succès rencontré par le film, tourné avec un budget ridiculement petit, en a fait un des plus rentables du cinéma indépendant.

GRomeroCinq suites ont été entreprises par George Romero : Zombie (1978), Le Jour des morts-vivants(1984), Le Territoire des morts (2005), Chronique des morts-vivants (2008) et Le Vestige des morts-vivants (2009). Un remake du film a été réalisé en 1990 par Tom Savini, spécialiste des effets spéciaux de maquillage et collaborateur habituel de George A. Romero.

En 1982, il signe Creepshow, film à sketches à gros budget inspiré par l’univers de la bande dessinée. Romero fait appel au romancier Stephen King. Les deux hommes se retrouveront en 1993 pour La Part des ténêbres, une troublante histoire d’écrivain à succès en quête de respectabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top