Notre Dame des Landes

Print Friendly, PDF & Email

Pour comprendre ce qui s’est passé pendant ces 4 jours d’intervention, nous publiions ici une carte du site.

Pendant 4 jours 25 escadrons de gendarmerie, soient 2500 gendarmes sont intervenus sur le terrain pour une évacuation musclée. Face à eux un petit groupe de résistants qui habituellement vivent sur place dans des constructions précaires construites à partir de matériaux de récupération.

Ce sont environ 29 constructions qui auraient été «déconstruites» selon l’expression de la gendarmerie. Mais ce chiffre est approximatif. A l’heure actuelle il est difficile de faire un état des lieux définitif. Pour ce faire, on a vu sur le terrain des blindés et des engins de chantier.

Voici la carte des lieux, empruntée à Presse Océan :

Cliquez sur la carte pour l’agrandir

La Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des, dont fait notamment partie l’ACIPA, appelle à rejoindre massivement le rassemblement organisé dimanche 15 avril sur la Zad, le long du chemin de Suez.

« Nous y affirmerons notre volonté de défendre ce qui s’est construit ici en terme d’habitats, de vie collective, de soin apporte à la biodiversité de la zone, pour que s’ouvrent désormais demain des perspectives de protection sereine des richesses déjà là. La Coordination souhaite que chacun travaille à ce que ce rassemblement se déroule pacifiquement », indique-t-elle, avant de préciser : « Le CéDpa, membre de la Coordination des opposants, n’a pas encore pris position sur cet appel. »

Le Groupe des élu-e-s écologistes et citoyens de Nantes Métropole et Ensemble ! 44, mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire ont également relayé l’appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top