Y’a des ZAD dans nos têtes

Print Friendly, PDF & Email

Nous transférons le communiqué publié par des individus suite à une action de soutien à la zad le mercredi 30 mai sur le site participatif d'informations indépendantes stéphanois "Le numéro zéro"

http://lenumerozero.lautre.net/Puy-en-Velay-ne-laissons-pas-seul-les-macronistes

Mercredi 30 mai, le comité local de la République en Marche de Haute-Loire (#LREM43), faisait le bilan de “l’an 1 de Macron et de LREM” dans le café Le Majestic du Puy en Velay. Cette réunion publique avait été largement annoncée sur les réseaux “sociaux” sous ces termes : “Venez nombreux, les débats n’en seront que plus riches”.

Des individus s’y sont rendus afin de perturber cette petite sauterie et rendre hommage à Maxime, mutilé sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Voici un extrait vidéo de ce court moment, le tract laissé sur place, et un petit message de dernière minute :

Toutes nos excuses au café le Majestic pour les confettis, mais on trouvait que leur anniversaire ne faisait pas assez fête. Promis, on ne reviendra pas !

Signé : Les amis de Laurent Wauquiez

vidéo :

https://vimeo.com/272786561

texte du tract :

Pendant que vous célébrez l’an 1 de Macron et de LREM …

J’ai une question, des remarques que vous pourrez peut-être faire remonter.
C’est pour ça que je suis venu.
Si ça peut faire avancer les choses.

Je voudrais savoir pourquoi Mr. Macron a fait évacuer le bocage nantais ?
Lui qui rêve de libérer les énergies, là, il en étouffe plein. Sur la ZAD personne ne peut nier qu’il y avait plein d’énergies, de projets, de rêves.
Ça me donne l’impression qu’on a pas les mêmes rêves.
Vous ne rêvez que d’argent et de pouvoir.
Et écraser les rêves des autres, ça ne vous dérange pas si ça vous rapporte.

Je vous vois là, à vos places bien confortables, vos emplois confortables, votre appartement confortable, vos fauteuils devant la télévision qui vous dit ce que vous devez entendre sur les chômeurs ou les migrants.
Et de cette place là, vous décrétez qu’il y en a qui devraient « faire des efforts », « s’adapter », « devenir plus flexibles ».
L’adaptation pour les travailleurs, ça veut dire accepter un boulot de merde sous-payé.
La flexibilité, ça veut dire des rythmes plus durs.
Avec rien d’autre en échange que de nous dire que, comme ça, on pourra peut-être sauver un système qui ne profite qu’à vous et dans lequel nous on ne croit pas.
S’adapter on le fait tout le temps.
À chaque fois que le conseiller Pôle Emploi nous explique que les règles ont changé, que nos droits vont bientôt s’arrêter.
Mais on s’adapte aussi quand on construit de nouveaux modes d’agriculture ou de vie en commun.
Tous vos beaux discours sur les énergies et sur les libertés sont des mensonges.
La vérité, c’est que vous voulez écrasez tout ce qui ne vous ressemble pas, et tout ce qui vous rappelle que vous êtes les esclaves volontaires du propre système que vous défendez.
Voir des gens qui vous disent qu’on n’a pas besoin d’être riche ou puissant pour être heureux vous renvoie au vide de vos rêves, à votre hubris.
C’est pour ça que vous voudriez nous faire taire.
Mais on ne disparaîtra pas.

Y’a des ZAD dans nos têtes et vous ne pourrez pas nous déloger !

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

scroll to top
Aller à la barre d’outils