Migrants, réfugiés, demandeurs d’asile, sans papier : pique-nique de solidarité

1707-pi-ni6.jpg

Une soirée douce, une herbe verte, voilà de quoi réussir un pique-nique. 

Ce soir du 7 juillet il était question de dire et redire que la solidarité continue avec ceux que l'ont appelle migrants ou réfugiés, selon les jours et les humeurs.

Près de 200 personnes sont venues au cours de la soirée rappeler ce que la devise française implique de temps à donner.

Pour les uns, il s'agissait de rappeler qu'ils ont besoin de cette solidarité. Sans ce temps précieux donné à les aider, les protéger, beaucoup de familles seraient dans la détresse, dans la misère ou déjà expulsé on ne sait où. Les mineurs isolés étaient là aussi. Originaires des quatre coins du monde, ils ont effectués des parcours insensés pour avoir une chance d'être scolarisés ou d'apprendre un métier, souvent très jeunes, entre 15 et 16 ans, la solidarité leur a évité la rue avec tout le sordide qui l'accompagne (drogue, alcool, recruteurs pour réseaux douteux, etc..

Pour les autres, les associations, les réseaux, les «gens» tout simplement, ils tenaient à réaffirmer cette solidarité, cette disponibilité qu'ils mettent à disposition pour aider, sauver, quelques garçons perdus ou ces familles en danger. «Quand on arrive à gagner un petit espace, comme scolariser un garçon, par exemple, c'est un vrai bonheur pour tous. Voir le plaisir que ces garçons ont à apprendre la langue française, ou simplement à lire et à écrire, c'est aussi du bonheur pour nous».

La soirée a commencée par un apéro musical, avec de la musique live, le violon de Jacques Bresson, accompagné de guitares. Puis une sono a pris le relais et la musique tzigane a succédée à la musique africaine, burkinabés, malienne, ou reggae. Les jeunes se sont employés à faire danser sur leur musique.

Puis la nuit venue on s'embrasse, on s'enlace, on se quitte émus, fiers de cette force que l'on peut avoir ensemble.

Print Friendly

Partager

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
Aller à la barre d’outils