Auvergne – Rhône-Alpes : comment Wauquiez fait la chasse au bio et aux écolos

Auvergne-Rhone-Alpes region chairperson Laurent Wauquiez answers journalists as he arrives at the party's Summer University on September 4, 2016 in La Baule, western France. / AFP PHOTO / JEAN-FRANCOIS MONIER

Print Friendly, PDF & Email

Le président de région Laurent Wauquiez se met à dos les acteurs du monde écolo et bio en refusant de subventionner des activités jugées "militantes". Un véritable laboratoire pour les idées de la droite dure.

La chasse à l'écolo est-elle le sport favori de Laurent Wauquiez  ? En Auvergne - Rhône-Alpes, qu'il dirige depuis décembre 2015, le loisir semble en tout cas avoir été érigé au rang de politique régionale. ONG, assos écolo et parcs naturels sont sur leurs gardes. Dernier trophée en date : les acteurs du bio, laissés pour compte du Plan régional de développement de l'agriculture biologiquepour 2017-2021, adopté le 17 novembre.

Le budget régional pour le secteur restera stable par rapport à la période précédente (2,7 millions d'euros par an, selon les calculs de Reporterre). L'objectif affiché est d'augmenter de 30% le nombre de producteurs bio dans la nouvelle grande région d'ici 2021. Mais dans le détail, plusieurs des structures d'accompagnement et des réseaux d'agriculture paysanne sont lourdement touchés : la Fédération régionale d'agriculture biologique voit par exemple sa subvention diminuer de 500.000 euros par an dès 2017, soit près du quart de ce qu'elle touchait jusque là ; la coopérative Atelier paysan et Appuibio perdent respectivement 75.000 et 30.000 euros par an. Et le budget réservé aux AMAP (Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne) est lui aussi réduit.

"On vous débarrasse des écolos"

"L'objectif est de remettre les chambres d'agriculture au centre et d'arrêter les doublons, pour meilleur développement du secteur bio", nous explique Dominique Despras, conseiller spécial à l'Agriculture bio au Conseil régional. Logique d'efficacité, donc. Mais l'opposition s'inquiète des conséquences de l'affaiblissement du réseau associatif. Corinne Morel-Darleux, du Rassemblement citoyens, écologistes et solidaires :

=> D'après le Nouvelobs. Pour lire la suite : ICI

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils