Migrants : Journée de solidarité

1612-18-Journée-migrants.jpg

En cette journée Internationale des migrations, plus de 200 personnes se sont rassemblées Place du Clauzel au Puy-en-Velay pour réaffirmer leur solidarité avec les réfugiés, migrants et autres exilés et demander des papiers pour tous.

La journée s'est passée en plusieurs temps. Les gens se sont regroupés place Cadelade et place Carnot  pour rejoindre en "processions" la Place du Clauzel où un vin chaud était servi, puis l'après-midi s'est poursuivi à la Maison de la Citoyenneté où les participants ont pu sortir les pique-niques du sac et partager thé, café, pâtisseries. Ils ont regardé un film réalisé à Calais, sur la «jungle» et il s'en est suivi une discussion avec quelques jeunes mineurs qui ont raconté leur exil et leur arrivée en France, par route, camion, bateaux. La journée était dédiée à Akhmed, jeune artiste Tchétchène, qui a fuit son pays d'origine où il était poursuivi pour ses dessins et qui espérait trouver asile ici en France. Aujourd'hui Akhmed vit dans l'angoisse d'être renvoyé dans un pays où il sait qu'il n'a pas d'avenir possible.
En Haute-Loire, comme dans toute la France plusieurs jeunes et quelques familles espèrent leur régularisation et enfin obtenir des titres de séjours qui leur permettraient de mener des vies normales, et surtout de pouvoir travailler. RESF43 explique que ne pas les régulariser est un mauvais choix politique puisque cela oblige les organismes sociaux à subvenir à leurs besoins et les maintient dans la dépendance et la précarité alors qu'une fois régularisés, ils peuvent travailler et ainsi participer à la société, et remplir toutes leurs obligations. Dans un territoire qui perd des habitants chaque année, l'arrivée de familles est une chance d'autant plus que l'histoire prouve qu'une fois régularisés, les migrants sont très productifs, et s'impliquent largement dans la société.Les enfants également sont très engagés dans leurs études où ils s'obligent à exceller.

Solidarité et parrainage

Un appel particulier a été lancé pour des parrainages auprès des jeunes mineurs. Actuellement pris en charge par le DAMIE (Dispositif d'Accueil de Mineurs Isolés Étrangers) qui accueillent aujourd'hui 54 jeunes. Ce qui est beaucoup puisque le dispositif prévoit une organisation pour 17 à 20 personnes. Et ce chiffre risque d'augmenter car on constate un flux ininterrompu d'arrivées que ce soit par Calais, où le problème est loin d'être résolu ou par d'autres voies.

Les besoins sont divers selon les personnes. Pour certains il y a besoins de soutien scolaire et particulièrement de cours de français. Pour d'autres, d'accompagnement pour sortir de l'isolement dans lequel ils vivent. Ou encore des familles d'accueil, terme vague qui peut aller depuis un accueil à domicile, jusqu'à de simples sorties de temps en temps, chacun faisant selon ses moyens, sans obligation.

Les volontaires peuvent se faire connaître et nous écrire en utilisant le formulaire de contact (ICI) que nous ferons suivre.

18 décembre 2016 - Journée solidarité aves les... par lalorgnette-info

 

Print Friendly, PDF & Email

Partager

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top
Aller à la barre d’outils