Accueil des migrants : traquenard à la préfecture

Print Friendly, PDF & Email

Le 9 juin, un militant du Réseau Education sans frontière nous communique cette «anecdote» survenu à E. Djangourazov alors qu'il se rendait à un rendez-vous à la préfecture du Puy-de-Dôme pour déposer un dossier de demande de titre de séjour.

 Aujourd'hui 13h,

 E. Djangourazov, Kabardino-Balkarien (Russie), se rend à la Préf pour le rendez-vous qu'il a obtenu normalement par internet et pour y déposer sa demande de titre. 3è étage, la dame du guichet, lui demande son passeport sans le reste du dossier. «Attendez-là, quelqu'un va s'occuper de vous».
Quelques minutes plus tard, quatre policiers en uniforme apparaissent et interpellent E.
Ils l’emmènent au commissariat central, puis lui remettent une convoi pour demain matin 10h et le relâchent.

Ceci est scandaleux et rarement vu. L'interpellation est illégale au guichet de la préfecture ! D'autant plus sur rendez-vous !
Demain, il se rendra à sa convocation accompagné d'un avocat. Son passeport lui a été retiré sans aucune raison. Son dossier de demande de titre n'a pas pu être déposé.
E. est en France depuis 7 ans. Il a une femme et deux enfants de 6 mois et 2, 5 ans.
Les procédés de la préfecture mêlent l'aléatoire et le mépris des règlements, comme celui des personnes.
Il faudra réagir.
A suivre, naturellement.
jean


A chaque jour, son lot de surprises et d'infamies !
Il se rend donc ce matin à sa convocation au commissariat, accompagné de son avocat.
Les policiers lui indiquent derechef qu'il va être conduit dans un Centre de rétention !
Protestations véhémentes pour rappeler les conditions illégales de son arrestation. Mais rien y fait ! la machine est en route.
Les policiers téléphonent au CRA de Lyon. Pas de place... Puis au CRA de Nîmes, Paris, Strasbourg etc....A chaque fois, "pas de place"... (comme au 115, si on permet l'humour en pareil situation...) Bref, il va être relâché vers 16h avec une OQTF dans aucun délai !....
On va profiter de ce répit pour faxer une requête au tribunal administratif.
Une fois avec nous, on se rend compte, en lisant l'oqtf, de plusieurs erreurs ou incohérences. L'une d'elles fait sauter de sa chaise : on peut lire dans les motivations qu'il "n'a pas déposé de demande de TS". Or, c'était précisément l'objet de son RV en Préf qu'il avait pris par internet.
La guichetière ne lui a demandé que son passeport et l'a remis au flics. Son dossier de demande lui est resté dans les bras… Interloqué par un traquenard aussi cynique !
E. et son épouse tremblent en attendant la suite. Son avocat reprendra les choses lundi. Nous avons toutes les pièces nécessaires. En d'autres temps, nous serions confiants, mais maintenant... avec ces incohérences successives et le fait qu'ils remplissent les CRA....
A suivre encore.
jean

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils