Poubelles : Salettes en colère

1503-Salettes-Mairie2.jpg
Print Friendly, PDF & Email

Les habitants de Salettes, petite commune du bord de Loire, en Haute-Loire, ont été très choqués en recevant un courrier de leur maire qui accompagnait une lettre de la Communauté de communes annonçant le retrait prochain des bacs collectifs.

(Communiqué de presse)

1503 Salettes-MairieTous les résident-e-s  de la commune qu’ils soient résident-e-s permanent-e-s ou en résidence secondaire ont reçu une lettre signée du président de la Com. Com. ainsi que des Maires des autres communes —sauf celui de Présailles—, pour nous informer que les bacs collectifs de collecte des ordures ménagères allait être retirer avant l’été 2015 et qu’il fallait se rapprocher du SICTOM pour commander sa poubelle individuelle (il n’est pas précisé à puce ?). Le Maire de Salettes a accompagné cette missive d’un AVIS à la population nous informant que les bacs seraient retirés le 28 avril 2015. Dans 1 mois et demi donc !

Cela fait 4 ans que ce problème est posé. Jusqu’à présent les habitants du pays du Mézenc/Loire sauvage et du haut Lignon, par leur refus des poubelles à puce et leurs actions, ont résisté et se sont opposés à la mise en place concrète de ce système.

Aujourd’hui, plutôt que d’écouter les habitants et ouvrir une concertation, réitérée à maintes reprises, le Sictom, par l’intermédiaire des Maires veut passer en force.

1) Une pétition a donc été mise en route par le CVD et soumise aux habitant-e-s de Salettes !

Dores et déjà 58% des résidents permanents demandent :

Le maintient des bacs collectifs jusqu’à la clarification des problèmes soulevées par la mise en place des poubelles individuelles à puce, notamment sa facturation.  

La démarche des habitant-e-s de Salettes est juste, cohérente et légitime.

En effet, comme vous pourrez le constater dans le contenue de la pétition, deux aspects majeurs nous amènent à refuser encore plus aujourd’hui ce système.

Nous interrogeons sérieusement sur l’adaptation d’un système individuel de ramassage des déchets dans les hameaux de notre commune, beaucoup de questions restent sans réponse.

  • L’inadaptation de nombreux lieux pour des raisons géographiques de nos montagnes, du climat et qui rallongeront certainement la tournée du camion avec les risques que cela engendre.
  • La situation de nombreuses personnes âgées et/ou habitants éloignés avec des poubelles à déplacer.
  • Inégalité de traitement et de service entre les résidents permanents et les résidents secondaires.
  • Non prise en compte des gens de passage.
  • Si pour certain-e-s, les bacs individuels doivent rester sur des plateformes, combien faudra-t-il en créer, et à quoi sert alors d’enlever les containers collectifs ? Dans nos pays une poubelle devant chaque maison c’est impossible.
  • Avec le gel, combien de serrures vont être bloquées ?
  • Quel coût pour la commune et nos impôts ?

Nous voulons savoir !

En nous imposant de prendre une poubelle INDIVIDUELLE, sous notre responsabilité, outre le fait que cela permet de remettre en cause le Service public, cela modifie les bases contractuelles avec le SICTOM, la Commune ou la Communauté de Commune.

Avant d’utiliser un service chacun, chacune est en droit de connaitre le coût et surtout le mode de calcul qui servira à établir la facture, les bases contractuelles de ce nouveau service et de la future redevance doivent être clairement établies. Les habitant-e-s doivent être impérativement informé-e-s. On sait que dans certains endroits où les poubelles à puce ont été installées, les factures ont explosées.

Par ailleurs, nous voulons savoir si :

  • Le système à puce est abandonné ? Qu’en est-il ?
  • Qu’en est-il de la question de la facturation au-delà de 12 levées par an ?
  • Pour les bacs à accès contrôlé dans chaque hameau (10 hameaux composent la commune), à 2500 €  pièce (coût réel 3000 €, qui va payer ?
  • Combien coûtera la carte prépayée ? 

Aujourd’hui, personne, ni à la Commune, ni à la Com. Com., ni au Sictom n’est en mesure de nous répondre.

OUI, TANT QUE LA SITUATION N’EST PAS CLAIRE, IL NE FAUT PAS RETIRER LES BACS COLLECTIFS !

En imposant ces poubelles à puce telles quelles aujourd’hui, on peut considérer qu’il y a manifestement un vice de forme.

Dans la lettre de la communauté de commune il est dit : « Pour la mise en place d’une part incitative, nous attendons les modalités d’application. » Hé bien attendons avant d’enlever les containers collectifs et engageons la concertation avec la population et les associations.

Enfin  pour information,

-        Réunion publique lundi 16 à 20h au Monastier

-        Rencontre avec divers maires du secteur pour étudier nos propositions, notamment celle qui vise à étudier la faisabilité de dénoncer le marché avec Plastic Omnium dans la mesure où le contrat et le cahier des charges n’aurait pas été respecté.

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils