Une concertation attendue, votée par le Sictom, mais toujours rien

1410-Sictom.jpg
Print Friendly, PDF & Email

Communiqué de presse du Collectif Valorisons nos déchets sur le territoire du Sictom Entre Monts et Vallées (Mézenc-Lignon)

Le Collectif Valorisons nos déchets constate que depuis 4 ans le Sictom essaye d’imposer un système de collecte des ordures ménagères basé sur l’équipement des foyers de poubelle individuelle à puce électronique dont une large majorité de la population ne veut pas. Pour ce faire, le Sictom Entre Monts et Vallées prévoyait la distribution de 17000 containers de capacité variable. Visiblement, depuis 4 ans la population refuse ce système, pour s’en convaincre il suffit de constater que ces fameuses poubelles ne sont toujours pas distribuées. Le Sictom annonce 6900 poubelles distribuées sur les 17000 prévues. Mais on constate que de nombreuses municipalités ont toujours en dépôt leur stock de poubelles non réclamées. De plus, on nous a communiqué le chiffre de 10% de poubelles effectivement utilisées sur la totalité distribuée.

Fort de ce constat, le CVD demande qu’une concertation soit mise en place pour réfléchir ensemble, avec les délégués et les élus à une sortie de crise, à une mise en place d’un système de tri de proximité et d’une valorisation des déchets, qui correspondent aux véritables besoins des habitants, aux différentes configurations de répartition des habitats —groupés ou dispersés, avec de très nombreuses résidences secondaires ou des résidences principales dont les occupants travaillent à l’extérieur, beaucoup de gens de passages, etc.—, aux conditions climatiques et géographiques.

Les séances de Conseil syndical du Sictom étant des séances publiques, le CVD assiste à ces séances et appelle la population à être présent. Aussi depuis juin 2014, date de l’élection des nouveaux représentants du Conseil Syndical, 20 à 30 personnes assistent à chaque Conseil.

Lors de la dernière séance, le CVD a pu constater qu’enfin le Sictom a entendu certains arguments que nous formulons depuis 4 ans : notamment pour les habitants, l’explosion des factures, avec la mise en place de ce système, la remise en question de la loi sur la tarification incitative par le gouvernement (voir rapport du Sénat de Janvier 2014), et en a conclu qu’il repoussait la mise en place d’une tarification incitative pour en rester à ce qui se pratique actuellement, la TEOM (Taxe d’enlèvement des ordures ménagères) basées sur la taxe foncière. C’est-à-dire que les puces électroniques ne seront pas activées. Mais malgré cette décision, le Sictom a décidé de continuer la livraison des poubelles individuelles à puce et l’enlèvement des bacs collectifs. La question que nous posons : dans ce cas, à quoi servent-elles ? Pourquoi continuer les dépenses pour un système qui ne fonctionnera pas ? Pourquoi mettre en place un système individuel dont la collecte coûtera plus cher ? Pourquoi refuser de réfléchir à un véritable système de tri de proximité ?

Nous continuons donc à demander une concertation avec le Sictom, concertation dont le principe a été adopté dès le mois de juillet, lors de la première réunion du nouveau Conseil syndical. A ce jour, lors d’une rencontre avec le président et les vice-présidents, le 28 octobre, une date a été proposée dont nous attendons la validation et la confirmation par l’ensemble des délégués. Date où nous devrions mettre en place un protocole pour cette concertation. Nous continuons de demander que les bacs collectifs restent en place en attendant l’aboutissement de cette concertation.

Pour le CVD, le 04/11/14

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils