Lettre ouverte à Monsieur le Président du SICTOM

Print Friendly, PDF & Email

Suite du conflit qui oppose les habitants des plateaux du Mézenc et du Lignon à leur Sictom (Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères).

[aesop_image imgwidth="130%" img="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/10/1410-Sictom2.jpg" align="left" lightbox="on" captionposition="left"]

 

[aesop_content color="#FFFFFF" background="#2c87ba" height="350" columns="1" position="none" imgrepeat="no-repeat" floaterposition="left" floaterdirection="up"]

 Cette lettre a été rédigée par un habitant du Chambon-sur-Lignon et adressée au Sictom Entre Monts et Vallées qui gère le site de Villemarché à Tence et le ramassage des ordures ménagères sur l’ensemble des 4 Communautés de Communes adhérentes. Le territoire concerné s’étend de Goudet, dans les gorges de la Loire à St-Agrève, en Ardèche. Il concerne une population de 25000 habitants environ, soient 17000 foyers auxquels il faut ajouter les nombreux vacanciers, touristes, visiteurs, puisque ce territoire est le plus touristique de Haute-Loire, été comme hiver. Rappelons que les tensions sont importantes depuis qu'en 2010, le Sictom a opté pour un système de poubelles individuelles à puce électronique auquel l’ensemble de la population résiste, à tel point que depuis 4 ans, ces fameuses poubelles n’ont pu être distribuées. Pourtant, le Sictom s’obstine et fait la sourde oreille aux critiques, tentatives de concertation, multiples réunions publiques, que lui opposent les habitants réunis en Collectif (le CVD, Collectif Valorisons nos Déchets).

[/aesop_content]

Lettre ouverte à Monsieur le Président du SICTOM

Et ses collaborateurs

Et à tous les élus qui s’occupent du SICTOM

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

 

D’abord je vous remercie de vous occuper de la question si importante des déchets et de leurs traitements.

 

Cependant je tiens à vous dire qu’à l’heure où tout le monde est appelé à faire des économies et tout spécialement les collectivités locales qui se servent de l’argent des citoyens, votre projet de continuer à pérenniser le ramassage individuel des ordures ménagères s’avère obsolète et économiquement désastreux. Je vous invite à sortir un peu de chez vous et à visiter la France : la plupart des collectivités et des SICTOM adoptent maintenant la collecte sur des « points de tri » situés un peu partout sur leur territoire et regroupant les différents containers (ordures ménagères, verre, plastique, papier…). Je suis persuadé que cette organisation est plus facile pour les usagers et plus économique pour le ramassage (moins de distance, organisation plus fonctionnelle…). Je vous donne plusieurs raisons pour réfléchir à ce projet :

  • Mon propre exemple (qui m’a fait penser que je ne suis pas le seul dans ce cas). Je suis actuellement handicapé et je ne peux pas rouler une de vos grosses poubelles jusqu’à la route où passe le camion de ramassage, ma femme non plus car elle souffre du dos. Par contre nous pouvons facilement prendre dans la voiture le petit sac d’ordures ménagères quand il est plein et aller le jeter dans un bac gris, de même bien sûr pour les autres déchets. Je pense que les personnes âgées, fragiles du dos… sont assez nombreuses dans nos communes.
  • Même chez les jeunes et bien portants, les gens ne sont pas toujours présents pour sortir la poubelle et la rentrer sans oublier le jour du ramassage. Je pense que pour eux aussi il est plus facile de porter leur déchets dans un « point de tri » au moment où ceci leur est le plus commode et correspond à leur emploi du temps.
  • Il y a sur le plateau beaucoup de personnes qui viennent seulement le week-end. Comment gérer leurs poubelles individuelles ? Avouez que c’est quand même plus simple pour eux de passer à côté d’un « point tri » en partant et d’y déposer leurs déchets en les triant sur place.
  • J’ai pas mal voyagé et je n’ai jamais vu une commune (au moins à la campagne) où il n’y avait pas de bacs à ordures à la disposition de tous pour y déposer, soit les restes du pique-nique, soit les couches du bébé, soit… Préférez-vous que tout cela s’éparpille dans la nature ?
  • Je vous rappelle que la fameuse « redevance incitative individuelle », qui était une idée des écologistes (encore une), n’a jamais encore été imposée comme loi. Dans le Grenelle de l’environnement qui la prévoyait, elle n’était proposée aux collectivités qu’à titre expérimental, une possibilité à essayer. Actuellement elle semble tomber dans l’oubli, ou du moins mise de côté vue la difficulté à la mettre en place sur le terrain. Comment gérer cela dans les logements collectifs, et ailleurs, à moins de créer encore plus d’inégalités que le système actuel qui se base sur la surface du logement ?
  • Enfin, avant « d’imposer obligatoirement » une poubelle à puce aux usagers, il faudra que vous leur opposiez un tarif précis avec toutes les taxes à payer selon des calculs clairs pour chacun et suffisamment égalitaires.
  • Dernier point : les citoyens n’ont pas été dupes de la tournure politique et même « politicarde » prise pour ce problème concernant les déchets et leurs traitements. Pour soutenir un des leurs qui s’est engagé, sans réfléchir sans doute, dans une opération hasardeuse, la majorité départementale n’a pas hésité à « monter aux créneaux » et à user de son influence auprès des élus de tous bords. C’est une image désastreuse de la démocratie, surtout quand il s’agit de questions qui doivent être traitées par le bon sens et le consensus général en dehors de toute polémique partisane.

Je m’excuse d’avoir retenu votre attention aussi longtemps, mais, en tant que citoyen, je pensais avoir aussi le droit d’exprimer mon point de vue en espérant qu’il en restera quelque chose dans votre projet et vos décisions…

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, l’expression de ma considération et mes salutations distinguées.

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils