Appel des femmes de Gaza

Print Friendly, PDF & Email

A l'occasion de la journée de la femme, le  8 mars, un appel à la solidarité avec les femmes de Gaza.

[dropcap style="inverted"]C[/dropcap]e qu'on appelle la bande de Gaza représente une bande de terre de 41 km de long sur la côte orientale de la mer Méditerranée. Elle tire son nom de sa principale ville, Gaza. D'une largeur de 6 à 12 km et d'une superficie de 360 km2. Elle est limité au nord, à l'est et au sud-est par Israël, et au sud-ouest par l’Égypte. Environ 1,7 million de Palestiniens y vivent ce qui en fait une des régions les plus denses du monde avec 4 700 habitants/km². Cette surpopulation est en partie dû aux nombreux réfugiés palestiniens déplacés par le conflit israélo-arabe, d'abord à la suite de la guerre de 1948 et de l'occupation Egyptienne, puis à la suite de la guerre des Six jours et de l'occupation Israélienne.

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/gaza-pas-de-lumière.jpg" width="120" align="left" style="3" linkstyle="pp"][dropcap]D[/dropcap]epuis 2007, la bande de Gaza fait l'objet d'un blocus qui interdit l'acheminement des marchandises et des personnes dans le territoire. En mars 2007, le Hamas et le Fatah forment un gouvernement d'unité nationale palestinienne dirigé par Ismaïl Haniyeh. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas le dissout le 14 juin suivant et décrète l'état d'urgence après plusieurs mois de violents affrontements entre les membres du Hamas et ceux du Fatah. Le lendemain, le Hamas prend violemment le contrôle de la bande de Gaza. En , dans la foulée de cette prise de contrôle, l’Égypte et Israël scellent leurs passages frontaliers avec Gaza motivant que les forces du Fatah ayant pris la fuite, la sécurité des points de passages n’était plus assurée du côté palestinien.  Et depuis 7 ans maintenant le blocus est maintenu, du côté Israélien et du côté Egyptien, pensant ainsi faire pression contre le Hamas.

Aujourd'hui des femmes de Gaza lance un appel à la solidarité.

[quote]

AU SECOURS !

Nous femmes palestiniennes de Gaza, qui sommes l’une des composantes essentielles de la société palestinienne en général, sommes maintenues dans l’isolement par la politique d’Apartheid israélienne, et souffrons depuis 7 ans du blocus et de l’occupation de la bande de Gaza.

Nous vous lançons cet appel pour que vous nous aidiez à faire cesser ce blocus injuste et inhumain. Un blocus qui nous affecte dans tous les aspects de notre vie, en tant que femmes, mères, de même que dans notre activité professionnelle.

Nous faisons partie de ces 1,8 million de Palestiniens emprisonnés sur une superficie de 365 km2, qu’on essaie quotidiennement et systématiquement de déshumaniser.

Ce blocus est une violation :

— De notre droit à la vie, car nous continuons à être les cibles des fréquentes attaques et agressions iisraéliennes, sans avoir la moindre possibilité de nous protéger et de protéger nos familles contre les bombes larguées par Israël du haut de ses avions.

— De notre droit à la liberté de mouvement puisqu’on nous interdit de rendre visite à nos parents dans les autres parties de la Palestine, comme de voyager à l’extérieur de la plus grande prison du monde.

— De notre droit à bénéficier d’une éducation correcte et de nous rendre dans l’ensemble des universités palestiniennes

— De notre droit à la sécurité économique, puisqu’on nous appauvrit, et on nous empêche d’assurer une vie digne à nos familles.

— Notre droit au travail puisque le blocus nous prive de toutes les opportunités, en interne comme à l’exportation, et fait grimper le taux de chômage.

Notre vie est devenue un calvaire. Nous sommes désormais privées d’éléments aussi vitaux que l’électricité, l’essence, l’eau potable. Pouvez-vous imaginer cela ?

C’est pourquoi nous vous demandons de ne pas nous abandonner, de prendre la mesure de la violation de nos droits humains les plus fondamentaux et de nous montrer votre solidarité.

Femmes du monde entier, nous vous invitons à venir nous rencontrer le 8 mars prochain, à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, afin de constater par vous-mêmes la triste situation dans laquelle nous a plongés ce blocus imposé par Israël.

[/quote]

Pour la journée du 8 mars, des femmes répondent à cet appel. Une centaine de femmes vont tenter de rejoindre Gaza. Parmi elles, 4 femmes partirons de Haute-Loire et nous envoient ce message :

[quote]

Nous Solange ARSAC de Monistrol, Chrsistine CHEVALIER de Langeac, Martine DEJEAN de Tence, Françoise GAUTHIER- WILLEMS du Puy en Velay, faisons partie de la centaine de femmes de nombreux pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Nord qui répondent à un appel au secours lancé par les femmes de Gaza sous blocus* (voir ci-dessous).

A l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le 8 mars prochain, nous allons nous rendre à Gaza pour être aux côtés de ces femmes, à cette date symbolique. Nous voulons ainsi briser le silence qui entoure le siège imposé depuis 7 ans par Israël à une population de 1,8 million de personnes, les femmes en étant les premières victimes.

[frame src="http://www.lalorgnette.info/wp-content/uploads/2014/03/DJAMILA-TRES-REDUIT.jpg" width="120" align="left" style="3" linkstyle="pp"]Nous aurons l’honneur d’être accompagnées dans ce voyage du 5 au 13 mars, via l’Egypte, par des femmes célèbres, telles que :

  • Djamila BOUHIRED, grande résistante algérienne
  • la pacifiste irlandaise, Prix Nobel de la Paix, Mairead MAGUIRE
  • la championne d’Europe et de France de Kung Fu, Nadera BENSTITI
  • la baronne Jenny TONGE, de la Chambre des lords (UK)

Nous apporterons un peu de lumière sous forme de lampes à dynamo et de lampes solaires car les femmes de Palestine sont privées de liberté, d’eau potable, ne disposent que de 5 à 6 heures d’électricité par jour, en raison du blocus.

[/quote]

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils