Festival Migrant’scènes

Print Friendly, PDF & Email

Flyer_CIMAD.inddUn festival dans une quarantaine de villes à travers la France et à Rabat au Maroc.
2 semaines d’événements, de débats, de rencontres et de fêtes durant toute la deuxième quinzaine de novembre.

AGIR ENSEMBLE…

Né à Toulouse en 1999 et structuré à l’échelle nationale depuis 2006, le festival Migrant’scène, à l’initiative de La Cimade, réunit et mobilise les milieux de la solidarité, de l’art, de la culture, de l’éducation, de la recherche ou encore de l’éducation populaire, au profit de publics larges et variés.

200 partenaires
Plus de 400 bénévoles
Avec le soutien du ministère de la Culture, des collectivités territoriales, de l’Agence française du développement… En lien avec la Semaine de la Solidarité Internationale, avec le Festival des conversations…

PENSER ENSEMBLE…

Migrant’scène est un espace où s’ouvrent et se vivent tous les champs des possibles. De ville en village, le festival s’offre avec simplicité comme un lieu où se rencontrent et échangent individus et familles. Bienveillance, curiosité, altérité, convivialité, créativité, croisement des regards et des imaginaires… autant d’atouts pour favoriser le dépassement de nos préjugés.

… POUR VIVRE ENSEMBLE !

Parce que quitter son pays est un droit inscrit dans la Déclaration Universelle des droits de l’Homme,
Parce que la question des migrations est au cœur de l’histoire et de la structure de nos sociétés,
Parce que nous avons tous des préjugés, issus de toutes nos peurs,
Parce qu’une représentation politique tenace nous incite à considérer l’étranger comme une menace par nature,
Parce qu’une politique défensive ne peut être la seule réponse possible aux enjeux actuels et à venir des migrations,
Le festival Migrant’scène choisit de fêter les migrations, d’interroger les politiques et mécanismes qui les sous-tendent, et remet à l’honneur l’hospitalité comme fondement de notre société et de notre rapport à l’autre quel qu’il soit !

En 2013, le festival nous propose de découvrir la migration au féminin.

Elles sont 100 millions dans le monde. La moitié (souvent oubliée !) des migrants qui se croisent sur la planète, du Sud vers le Nord, du Nord vers le Sud ou encore, pour une large majorité, du Sud vers le Sud.

Réfugiées ou étudiantes, célibataires ou mères de famille, femmes actives ou au foyer, pionnières traçant leur route ou s’adaptant face au destin… Sur le chemin de la migration ou dans leur pays d’accueil, en tant que femmes, elles se heurtent à des discriminations spécifiques. Mais au-delà, la diversité de leurs parcours bouleverse nos préjugés.

LA MIGRATION AU FEMININ, POURQUOI ?

Pour déplacer le regard et considérer cet aspect encore trop méconnu du fait migratoire.
Bien sûr, il ne s’agit pas d’isoler les femmes en les séparant de la compréhension globale des migrations. Simplement, de voir les femmes migrantes telles qu’elles sont, d’autant plus déterminées que leur parcours migratoire a été éprouvant, d’autant plus fortes qu’elles sont confrontées à des politiques et des systèmes discriminants, et d’autant plus actives qu’elles doivent prouver davantage alors qu’elles sont souvent pourvoyeuses économiques de leur foyer (seules ou au même titre que leur conjoint). Analyser et comprendre ces enjeux nous permet de rendre hommage à ces femmes en migration et d’imaginer des façons de défendre, conjointement, les droits des femmes et ceux des étrangers.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les femmes migrent depuis longtemps.
Désormais, plus d’un immigré sur deux vivant en France est une femme.
Parmi ceux qui migrent aujourd’hui, les femmes représentent près d’un célibataire sur deux (47%).
Lorsqu’elles sont en couple, les femmes sont souvent des «pionnières» qui partent les premières en laissant temporairement leur conjoint derrière elles : les hommes forment à présent le tiers des personnes venues en France au titre du regroupement familial.
La moitié des étudiants étrangers sont des femmes, contre un quart entre 1975 et 1983.
Les femmes représentent aujourd’hui 37% des demandes d’asile, à titre individuel ou familial.
*Enquête « Trajectoires et origines », INED–INSEE, 2011.

Pour en savoir plus : http://www.festivalmigrantscene.org/un-festival-engage/edition-2013-decouvrir-la-migration-au-feminin/

[hr_3d]

Secteur : Plateau Vivarais-Lignon

Flyer_CIMAD.inddTout le programme

Brives Ch. Maison pour tous lun.18 nov.
Soirée-spectacle «Terre de l’Aube »
Semaine des solidarités internationales

Chambon/Lignon Cinémascoop mard.19 nov.
13h30 «Le cheval de Saint Nicolas»(scolaires)
20h45 «Des étoiles» (tous publics)

Chambon/Lignon Cinémascoop mercr.20 nov.
16h «Le cheval de Saint Nicolas» / «Des étoiles»
20h45 «Les larmes de l’émigration» / «Des étoiles»

Maison des Bretchs vend.22 nov. 20h
Film : «7 femmes citoyennes»
Témoignages : «La loi du Kanun» Débat
Saint-Agrève Salle Polyvalente-Mairie mercr.27 nov.15h
Film : « Le cheval de Saint Nicolas » . Goûter
tous publics - entrée libre
Saint-Agrève Salle Polyvalente-Mairie sam.30 nov.17-19h
Témoignages / Lectures /Film : «7 femmes citoyennes»
Pot de l’amitié.
Annonay Salle municipale de Bogy dim.1°déc. 14h30
Film : «Le cheval de Saint Nicolas»
Pendant toute la quinzaine : interventions (lectures, jeux,
débats..) dans les maisons de retraite et collèges du Plateau.

Pour télécharger l'affiche en PDF : ICI

Share this post

PinIt
submit to reddit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top
Aller à la barre d’outils